Internet des objets (IOT) : d’une vision futuriste à la réalité

Il y a encore quelques années nous arrivions à peine à accepter notre dépendance vis-à-vis du monde électronique. Les révolutions qu’a connu internet depuis l’apparition du web 1.0 ensuite du web social appelé web 2.0 ont libéré les logiciels des pc et nous ont transporté d’un monde vêtu de complexité et d’inaccessibilité vers un monde de simplicité d’utilisation où tout est à portée de main.

A présent nous n’arrivons même plus à nous rappeler à quoi ressemblait notre vie d’auparavant sans smartphones et dispositifs tellement pour nous c’est devenu une évidence et vivre sans est juste inimaginable.

Aujourd’hui, ce qui a été de la science-fiction à une époque et des visions futuristes dans une autre plus récente, prend forme de réalité.

 

La naissance du marché IOT :

Nous l’avons tous Imaginé, le monde de l’Internet des Objets.

Un monde où tout est connecté et où les objets sont capables d’échanger des informations et de communiquer entre eux. Des objets capables de communiquer et d’interagir en échangeant des informations et des données provenant de dispositifs du monde réel avec le réseau Internet.

Considéré comme la troisième évolution de l’Internet, le web 3.0 est perçu comme la généralisation du Web des objets connectés, cette évolution a touché plusieurs domaines phares tel que la e-santé,  la domotique ou le quantified self.

 

Intelligence artificielle à l’ombre des objets connectés :

En 2018, la frontière entre l’IoT et l’intelligence artificielle deviendra de plus en plus difficile à distinguer. Les deux technologies sont faites l’une pour l’autre. Toutes les données produites par les appareils IoT submergeront tout modèle d’analyse de données traditionnel, sans parler de l’analyse humaine. Cela rendra l’utilisation de l’IA encore plus vitale. Il y a une raison pour laquelle les goûts de Google, Apple, Amazon et Facebook, pour n’en nommer que quelques-uns, investissent si fortement dans l’intelligence artificielle. Alors que le monde continue de créer des montagnes de données, dont la plupart sont désordonnées et non structurées, ces entreprises réalisent qu’elles ont besoin de moteurs capable de transformer ces données en quelque chose d’utile.

Ce qu’en disent les statistiques :

Selon le cabinet de recherche américain Gartner, il y aura, fin 2017, 8,4 milliards d’objets connectés à Internet, un chiffre en hausse de 31 % en un an. Ils seront 20,4 milliards en 2020 selon Gartner, voire 80 milliards cette année-là selon le cabinet français Idate, rapporte Le Temps.

N’oublions pas que l’Internet des objets est en partie responsable d’un accroissement exponentiel du volume de données généré sur le réseau, à l’origine du big data.

Selon une équipe de l’ETH de Zurich, du fait des smartphones puis du nombre croissant d’objets connectés, en dix ans (2015-2025) 150 milliards d’objets devraient se connecter entre eux, avec l’Internet et avec plusieurs milliards de personnes. L’ETH plaide donc pour des systèmes d’information ouverts et transparents, fiables et contrôlés par l’utilisateur.

Tous ces statistiques et prévision laissent à croire que ces milliards de données pourraient rendre réel le rêve des smart cities, les villes intelligentes et connectées où les citoyens auraient ainsi une vie beaucoup plus facile.

 

Confidentialité et donnée personnelles :

L’information issue de ces méga-données devra de plus en plus être filtrée par des algorithmes complexes, ce qui fait craindre une moindre protection des données personnelles.

La confidentialité des données et la sécurité de l’information continueront d’être des sujets de grande préoccupation pour le public. Les appareils compatibles avec l’IoT continueront d’être des cibles mûres pour les pirates informatiques. Comme la création de périphériques activés par IoT semble dépasser les couches de sécurité qui doivent fonctionner en parallèle. Attendez-vous à ce que 2018 soit victime de piratage et de piratage de données majeurs qui propagent la panique à court terme. Les entreprises qui utilisent l’IoT doivent mettre en place des plans d’urgence et devraient constamment tester leurs réseaux pour détecter les vulnérabilités et s’efforcer de mettre en place les contre-mesures appropriées.

 

Sources :
http://internetofthingsagenda.techtarget.com/blog/IoT-Agenda/IoT-in-2018-To-infinity-and-beyond
http://www.zdnet.fr/actualites/10-choses-a-savoir-sur-l-internet-des-objets-39788312.htm
https://www.synox.io/4-choses-a-savoir-sur-linternet-des-objets/
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/06/08/l-internet-des-objets-en-pleine-expansion_5140586_4408996.html

 

Laabid Yousra



Free WordPress Themes, Free Android Games